Nous sommes prêtes !

A l’occasion de la journée internationale pour les droits des femmes, Europe Écologie Les Verts soutient les mouvements  pour l’égalité femmes-hommes, contre le sexisme et les violences faites aux femmes qui se lèvent plus que jamais en France. Le contexte est propice à l’engagement.

Plus de deux ans après le début… Lire la suite

Polanski ou le César de la honte

Europe Écologie Les Verts déplore le choix de l’Académie des Césars de récompenser Roman Polanski comme meilleur réalisateur, alors que 12 femmes ont apporté des témoignages pour des faits de viols et d’agressions sexuelles qui auraient été commis pour certaines lorsqu’elles avaient moins de 15 ans et qu’il a fui… Lire la suite

Avec #NousToutes, uni·e·s contre les violences faites aux femmes

En cette journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, Europe Écologie – Les Verts rejoindra la Marche #NousToutes à Paris et appelle à rejoindre les rassemblements organisés dans les grandes villes de France ce samedi.

Deux ans après la vague #MeToo, le sujet des violences faites aux femmes… Lire la suite

Élections municipales 2020 : 45 propositions pour l’égalité

L’égalité des femmes et des hommes est une question de droit fondamental. Une vraie démocratie ne peut s’exercer sans la contribution égalitaire des femmes et des hommes dans toutes les sphères de la vie politique, sociale, économique et culturelle. Cette contribution nécessite la participation des femmes à la prise de… Lire la suite

La commission Féminisme a élu un nouveau bureau

L’assemblée générale de la commission Féminisme a eu lieu le vendredi 23 août, lors des Journées d’été des écologistes à Toulouse.

Le nouveau bureau est composé de :

Rosalie Salaün – responsable

Margot Belair – trésorière

Cyrielle Châtelain

Pandora Reggiani

Annie Lahmer

Mélanie Vogel

Julie Thia-Nam

L’équipe remercie les membres de la commission pour leur confiance et les co-responsables… Lire la suite

Des JDE féministes : le programme

Voici le programme proposé par la commission féminisme aux Journées d’été d’EELV qui ont lieu à Toulouse du 22 au 24 aout. Pour vous inscrire c’est ici !
MERCREDI 21 AOUT :

APRÈS-MIDI (pendant l’Écolocamp) : S’outiller face au cyberharcèlement

Les réseaux sociaux ont donné une caisse de résonance jusque là inédite pour les activistes. Pourtant, des raids… Lire la suite

facebook
EELVFeminisme
EELVFeminisme
[Communiqué] FÉMINICIDES : UN GRENELLE AU RABAIS Le Grenelle des violences conjugales s’ouvre ce mardi 3 septembre. Malheureusement, la secrétaire d’État semble ignorer les mesures proposées depuis des années par les associations. Si la demande d’un Grenelle pour mettre enfin les moyens devant un phénomène qui n’a rien d’une fatalité est une demande ancienne des associations, celui-ci intervient bien tard, trop tard, alors que le cap de la centaine de féminicides depuis le début de l’année 2019 vient tristement d’être franchi. Alors que ce phénomène n’a rien d’une fatalité, le manque d’ambition des mesures d’ores et déjà annoncées laisse penser que le gouvernement se défausse de ses responsabilités En effet, les solutions pour éradiquer les féminicides sont connues de longue date et les dispositions déployées en Espagne donnent un aperçu de ce qui est applicable immédiatement pour protéger les victimes. Un rapport du Haut Commissariat à l’Égalité les avait listées en novembre 2018 : il chiffrait les besoins à 500 millions d’euros supplémentaires au minimum. Or, Marlène Schiappa ne propose qu’un fonds d’un million d’euros, des expérimentations dans trois territoires et la mise en valeur de quelques initiatives “innovantes”… Ce qui semble assez anecdotique au vu de l’urgence dénoncée par les associations. Cette inaction confine au mépris. Ce sont les associations qui se tiennent aux côtés des victimes et de leurs familles. Ce sont les militantes qui travaillent à recenser les féminicides. Ce sont les militantes qui organisent, dans un contexte tendu, l’hébergement d’urgence de celles qui sont en danger. Ce sont les militantes qui accompagnent dans les commissariats celles qui ont, trop souvent à raison, peur d’être jugées par la police. Ce sont les militantes qui assurent le soutien émotionnel face à ces drames. Ce sont, hélas, les militantes qui dénoncent le burn-out qu’elles vivent à force de compenser les défaillances de l’État. Ce sont, enfin, les militantes qui proposent, depuis des années, des solutions pour en finir avec ce comptage macabre. Pour que les violences cessent, il faut aller plus loin que la seule communication : depuis 2017, ce sont plus de 350 femmes qui ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint en France. Pour parer au plus urgent, EELV demande que les forces de l’ordre soient formées à accueillir ces plaintes, que les places supplémentaires promises pour accueillir les victimes qui le souhaitent et les soustraire à leurs bourreaux soient enfin créées, que les bracelets d’éloignement soient immédiatement activés et que les téléphones d’urgence sortent enfin des placards où ils sont cantonnés. Enfin, et sur le long terme, des moyens doivent être déployés pour soutenir l’accompagnement des victimes et mettre en place une éducation à l’égalité dès le plus jeune âge. Europe Écologie les Verts soutient la demande du collectif Nous Toutes, #1milliardpas1million. Europe Écologie les Verts apporte son soutien aux familles qui marcheront aujourd’hui, mardi 3 septembre, jusqu’à Matignon.
facebook
EELVFeminisme
EELVFeminisme
Les Journées D'été commencent ! Par ici notre programme pour de JDE féministes : JEUDI 22 AOUT : 14h : Écoféminisme : au-delà de la convergence des luttes La domination de la nature et la domination des femmes sont le fruit d’un système commun. Quelles sont les priorités d’une politique écoféministe ? De quoi parle-t-on quand on se dit écoféministe ? Comment l’écoféminisme est-il intersectionnel ? Echangeons sur l’articulation des luttes écologistes et féministes, leur convergence et dessinons notre voie/voix écoféministe. Animé par Charlotte Soulary, avec Pascale d'Erm, autrice de Soeurs en écologie et Fatima Ouassak, fondatrice du Réseau Classe/Genre/Race et co-fondatrice de Front de Mères. 16h : Éduquer à l’égalité (avec la commission éducation) Depuis le recul sur les ABCD de l’égalité face aux pressions de la Manif pour Tous, la lutte contre les stéréotypes de genre est un sujet tabou à l’école. Comment la communauté éducative peut-elle s’outiller pour porter des projets éducatifs ambitieux ? Animé par @Pandora Reggiani et François Thiollet ; avec Elise Morfin, éditrice pédagogique et rédactrice du blog « Maman rodarde ! » ; Anne Mikolajczak, adjointe à la Maire de Lille, déléguée à l’égalité entre les femmes et les hommes. 18h : Nouvelles familles : quel cadre pour toutes les formes de parentalités ? (avec la Commission LGBT d'Europe Ecologie Les Verts) Familles recomposées, familles homoparentales, familles transparentales, coparentalité… aujourd’hui, la famille nucléaire – un papa, une maman, des enfants – n’est plus la norme et notre droit est en retard sur les évolutions de la société. Nous réfléchirons ensemble à comment protéger tous les membres de la famille pour que chacun-e y trouve sa place, avec ses droits et ses devoirs afin d’aboutir à une position d’EELV sur ce sujet. Animation : Jean-Luc Dumesnil, membre de la commission LGBT ; Intervenantes : Céline Cester, présidente des Enfants d’Arc-en-ciel Eac L'asso, Sophie Bussiere, avocate au barreau de Bayonne, un-e magistrat-e (à confirmer). VENDREDI 23 AOUT : 9h : Pour une municipalité féministe Qu’est-ce qu’un programme municipal féministe ? Budget sensible au genre, espace public, sécurité, santé des femmes, lutte contre les violences, nous examinerons ensemble les politiques déjà éprouvées par les élu.e.s écologistes ancien.ne.s et en exercice. Animé par Pandora Reggiani (commission féminisme), avec Olivia Hicks, première adjointe au maire du 2e arrondissement de Paris ; Anne Mikolajczak, adjointe à la Maire de Lille ; Emmanuelle Pierre-Marie, conseillère du 12e arrondissement ; Sabrina Sebaihi, adjointe au maire d’Ivry-sur-Seine (94); Dominique Trichet-Allaire, ancienne conseillère minicipale de Nantes. 11h30 : Changeons les règles à propos de nos règles ! Atelier d’échange sur ce qui doit changer pour que les règles cessent d’être un tabou, un fardeau et un danger pour la santé des femmes : on parlera congé menstruel, précarité menstruelle et qualité des produits menstruels. Animé par Mélanie Vogel avec Ophélie Latil cofondatrice des Georgette Sand, Gwendoline Delbos-Corfield, eurodéputée et Elise Thiébaut, autrice de « Ceci est mon sang. Petite histoire des règles, de celles qui les ont et de ceux qui les font. » 12h30 : ASSEMBLEE GENERALE DE LA COMMISSION (vous pouvez adhérer, y compris le jour même, sur ce lien : ) 16h : Mon corps, mon genre… et la médecine C’est quoi l’intersexuation ? Comment le corps médical accueille-t-il les variations des caractéristiques sexuelles et les troubles de l’identité de genre ? Quelles politiques de santé peut-on mettre en place pour faciliter la reconnaissance de l’identité de chacun.e ? Cet atelier donnera la parole aux premièr.e.s concerné.e.s et permettra de se former aux différents concepts abordés. Animé par Rosalie Salaün, commission Féminisme ; avec Elo, militante au Collectif Intersexes et Allié.e.s - OII France ; Hélène Hardy, secrétaire régionale EELV Nord-Pas-de-Calais, femme et militante transgenre SAMEDI 24 AOUT : 9h : Se porter candidate : atelier d’entraide en non-mixité Malgré les lois sur la parité, les femmes restent sous-représentées en politique : seules 16% des maires de France sont des femmes. Parmi les obstacles pour prétendre à une carrière politique : charge de l’organisation du foyer, difficultés à trouver un équilibre avec la vie professionnelle, assignation à des tâches ou des domaines supposés féminins, complexe d’illégitimité, etc. Cet atelier permettra aux femmes de partager leurs expériences pour mieux s’outiller pour briguer un prochain mandat. Un questionnaire a été diffusé en amont de l’atelier pour récolter les attentes des participantes. Enfin, ce n'est pas nous qui organisons mais, pour conclure ce programme féministe des JDE par un grand bol d'inspiration et de flamboyance, nous vous encourageons chaleureusement à venir écouter sur scène, samedi 24 août à 16h30, Lauren Bastide, Alice Coffin et Inès Rau.