Liberté, égalité, solidarité !

Deux siècles après Olympe de Gouges, le Haut Conseil à l’égalité femmes-hommes formule des propositions fortes et ambitieuses pour inscrire l’égalité dans le cœur même du texte fondateur de notre République.

Écriture égalitaire, droits humains, garantie du droit à l’avortement et à la contraception, inscription de l’égalité femme-homme à tous les échelons, etc. : Europe Écologie les Verts se félicite des propositions du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes dans le cadre de la révision constitutionnelle voulue par le Président de la République et souhaite vivement qu’elles soient intégrées dans le projet de loi constitutionnel qui sera mis en discussion.

Europe Écologie Les Verts soutient les propositions du Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes dans le cadre de la révision de la Constitution initiée par le Président de la République devant le congrès le 3 juillet 2017. En effet, si le texte aujourd’hui en vigueur ne fait pas obstacle à l’égalitéfemmes-hommes, il n’en est pas le garant absolu. Les propositions émises par le Haut Conseil à l’égalitéentre les femmes et les hommes visent à mettre en conformité la Constitution française avec le principe d’égalité entre les femmes et les hommes en rendant cette égalité des sexes visible et explicite, à empêcher d’éventuels reculs et permettre de nouvelles avancées dans la réalité.

Pour faire de la Constitution un texte garant de l’égalité femmes-hommes, ses recommandations de modifications s’articulent autour de trois axes:
1- Inscrire l’égalité entre les femmes et les hommes au cœur de la Constitution, en rendant les femmes visibles dans tous les textes fondateurs de la République et en usant d’un langage égalitaire entre les femmes et les hommes.
2- Garantir le partage du pouvoir à égalité, plutôt que de le favoriser simplement, et l’égal accès aux responsabilités (tant par le biais de l’élection que par celui des nominations prévues par la Constitution)
3- Protéger certains droits fondamentaux, régulièrement menacés et régulièrement mis en question devant le Conseil Constitutionnel, tels que le droit à la contraception et à l’avortement, le droit à une vie sans violence sexiste et sexuelle ainsi que le droit de bénéficier à égalité des financements publics de l’État et des collectivités territoriales.

La Constitution porte les traces de siècles d’exclusion des femmes de la citoyenneté et des responsabilités politiques et doit évoluer afin de garantir le respect des droits humains de toutes et tous. Une mise en œuvre de ces recommandations serait une avancée significative sur le chemin de l’égalité et pour l’avènement des droits fondamentaux.

Europe Écologie les Verts salue le travail du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes et demande au gouvernement d’intégrer dans le projet de loi constitutionnel toutes ces propositions qui seront une avancée culturelle, politique et sociétale forte.

Remonter